Parfums d'Aventure

Les Chamanes

Parfums d'Aventure

          Le chamanisme est une pratique centrée sur la médiation entre les êtres humains et les esprits de la nature (les âmes du gibier, les morts du clan, les âmes des enfants à naître, les âmes des malades à ramener à la vie, etc.)

          Le chaman se représente comme l’intermédiaire ou l'être intercesseur entre l'Homme et les esprits de la nature. Il a une perception du monde que l’on qualifie aujourd’hui d’holistique dans son sens commun ou animiste. Le chaman est à la fois « sage, thérapeute, conseiller, guérisseur et voyant ». Il "est" l'initié ou le dépositaire de la culture, des croyances, des pratiques du chamanisme, et d'une forme potentielle de "secret culturel". On le trouve principalement dans les sociétés traditionnelles ancestrales où il arbore des parures et pratique dans le secret.

          Le rôle est assumé par des hommes ou des femmes avec des fonctions très variées dans les sociétés traditionnelles, incluant la direction de la tribu, l'élaboration et la direction des rituels, la guérison par sa connaissance des plantes ou une action psychique directe, l'enseignement, le conseil; ces rôles sont souvent combinés.

Ces traditions ont été quasiment préservées dans les innombrables vallées isolées de l’Himalaya.

           Dans l’est, peuplé de Limbu et de Raï, jusqu’au pays Magar plus au centre, en passant par les Gurung, les Chepang et même les Newar de la vallée de Katmandu, ces peuples forment un grand groupe appelé Kirant, mongoloïdes, de langue tibéto- birmane, avec leurs chamanes à tambour jhakri, leurs phurba (dagues de rituel).

           Dans le nord, les Tamang, les Sherpa, les Thakali se rattachent aux strates archaïques du Tibet prébouddhique, partageant globalement le même fond chamanique que les Kirant, avec le chamane jhakri, ses tambours et dagues de rituel.

           Les Chamanes népalais sont appelés "Jhankri" ou "Dami-Jhankri" (Dami = guérisseur) chez les Tamangs ou Dämi, chez les Raï où ils sont encore nombreux. Le rôle des Jhankri ou Dämi est de maintenir ou rétablir l'équilibre entre leur communauté et le monde des esprits et des dieux. Par la transe, le pouvoir des mantras et des chants, a travers un langage symbolique de rituels complexes et d’offrandes, ils vont pratiquer la divination et la guérison afin de soigner ceux qui souffrent: Soit de dysharmonie avec certains dieux, esprits ou forces protectrices de la nature, ou d'attaques de magie noire provenant des "Bokshis" (sorcières) des Bhutas (âmes errantes) ou de Jhankri malveillants.

           Mohan L. Rai, 80 ans, fondateur et directeur des études chamaniques et du Centre de recherches, est né dans une communauté agricole du Bhoutan. Il a grandi en aidant son père, «un puissant chaman bien-connu", pendant les rituels de guérison pour les personnes malades de Dorokha et des villages voisins. Après un passage dans l'armée britannique chez les Gurkhas népalais et un temps comme un guide de trekking dans les Alpes, il a été ramené au chamanisme par l'intermédiaire de travail avec des anthropologues étrangers qui localisaient des Chamans parmis les tribus indigènes du Népal. Il parle plus de 10 langues.

           "Je pense que le monde occidental a perdu quelque chose dans son approche de la guérison et nous avons vraiment besoin de reprendre contact avec la nature." - "Le chamanisme est vieux de 75.000 ans. Mais il est en train de disparaître dans les villages et je veux garder ces traditions vivantes. Le chamanisme peut compléter ce que les médecins et les infirmières de l'Ouest ne sont en mesure de faire.", a déclaré Mohan Rai.

Le centre de recherches et d'études chamaniques :

           Le Centre d’études chamaniques et de recherches, a été fondée en 1988 par Mohan L. Rai, dans le but de mettre des étudiants de l'Ouest en collaboration avec des chamans de l'Himalaya, cela permet à la fois de préserver ce savoir ancien inestimable et ainsi d’importer la pratique et les techniques de guérison dans le monde occidental.

Parvati Rai

           C'est une adepte des pratiques tribales Kirati.Elle pratique depuis 40 ans en tant que chaman. Comme tous les membres de la tradition Kirati, elle n'appartient à aucune religion, mais seulement au culte de la nature. À l'âge de neuf ans, elle obtient sa première initiation et à seize ans, sa communauté Kirati la reconnu en tant que chaman.

Myingmar Sherpa

           Né en 1941. Il a été "kidnappé" à l'âge de sept ans, par Ban jhankri, l'ancêtre des chamans mystiques. Il acquis la connaissance chamanique par son père, Mangare Sherpa. Myingmar Sherpa vit à Dramthali dans un village dans la montagne à l'est du Népal. Il est plus connu sous le nom du «Roi de la Kalinchok ». Environ 800 chamans furent ses disciples et ont suivis son enseignement.

          
Après des décennies de modernization, la médecine occidentales est parfois rejeté, ainsi les «chamanes urbains" sont en pleine renaissance parmi la classe moyenne métropolitaine du Népal et les Occidentaux qui cherchent à être guéri, purifié ou spirituellement éveillé.

Parfum d’Aventure vous propose d’aller à la rencontre des Chamanes népalais

Nos propositions d’itinéraires:

* Pleine lune et Chamanes au lac sacre de Gosaikund                15 Jours        7 Jours     

*** Date de départ fixe correspondant au festival de la pleine lune à Gosaikund:
2 Aout 2012 Du 26/07/2012 au 09/08/2012


* Chez les Dhamis du Solu                                                      17 Jours        9 Jours   

*** Date de départ fixe correspondant au festival de la pleine lune :
2 Aout 2012 Du 24/07/2012 au 10/08/2012


* Mythes et croyances dans la vallée de Kathmandu En construction
* Séjours au centre de recherche et d’études Chamanistes Nous consulter



Untitled Document
Accueil | Qui sommes-nous ? | Circuits | Départs assurés | Bien-Etre | Liens | Contact
    Copyright © Parfum d’aventure Pvt. Ltd.